Prestations vs cotisations?

Partager

Le tien est à prestations déterminées, le mien à cotisation déterminée! Et le vôtre?

Comme beaucoup d’autres travailleurs, vous rêvez d’une retraite à l’abri des soucis financiers et caressez de nombreux projets pour cette importante période de votre vie. Sachez que les régimes complémentaires de retraite (RCR) représentent un atout considérable pour vous. Pourquoi? Parce qu’ils vous procurent une source supplémentaire de revenus à votre retraite et viennent compléter les différentes prestations de base de l’État auxquelles vous aurez déjà droit.

Qu’entend-on par régime complémentaire de retraite? L’Institut de la statistique du Québec le définit comme « un contrat dans lequel un employeur et, le cas échéant, le travailleur s’engagent à verser un montant d’argent qui sera ultérieurement versé à l’employé sous forme de rente de retraite ». Le revenu de retraite qu’il procure doit être viager, c’est-à-dire qu’il doit être versé la vie durant.

Il existe deux types de RCR : les régimes à prestations déterminées et les régimes à cotisation déterminée. Commençons par le régime à prestations déterminées.

Portrait d’un régime à prestations déterminées

Un peu d’histoire… Au Canada, les premiers régimes de retraite à prestations déterminées sont apparus, entre autres, dans le secteur des banques et au gouvernement fédéral. Aujourd’hui, il existe environ 14 000 régimes agréés au Canada. Dans le secteur public et parapublic et dans le secteur privé (grandes entreprises), les régimes à prestations déterminées ont eu dès le départ la faveur des employeurs et des employés. En fait, les régimes à prestations déterminées sont encore les plus répandus.

Voyons maintenant à quoi ressemble ce genre de régime. À titre d’exemple, prenons le régime de retraite de Michel qui prend sa retraite de l’enseignement à 63 ans. Après avoir œuvré 35 ans comme prof d’éducation physique, Michel juge que le temps est venu de penser à lui et de se consacrer à sa passion, la voile. En plus des revenus de sources gouvernementales comme la pension de la Sécurité de la vieillesse et le Régime de rentes du Québec, il recevra chaque mois une rente de retraite qui correspondra à un pourcentage du salaire de ses cinq meilleures années travaillées.

Michel  (63 ans)

Régime à prestation déterminée

Salaire admissible 60 000 $
Années de service 35
Pourcentage 2 %
Calcul de la rente normale 70 %
Revenu de retraite 42 000 $

Michel a contribué à son régime de retraite durant toute sa vie professionnelle. L’avantage d’un tel régime est que l’employeur est tenu de verser des cotisations pour ses employés. Un régime à prestations déterminées verse ainsi à ses participants retraités un revenu de retraite calculé selon une formule qui tiendra compte de facteurs tels que le nombre d’années de service et un pourcentage du salaire. Michel connaissait donc à l’avance le montant des prestations qu’il allait recevoir lorsque viendrait le temps pour lui de larguer les amarres et de se consacrer à son voilier et à ses voyages.

Votre régime est-il coordonné avec le Régime de rentes du Québec?

Selon les modalités de votre régime, lorsque vous aurez 65 ans, il se peut que votre rente soit aussi réduite d’un certain montant pour tenir compte de l’intégration des prestations du Régime de rentes du Québec. On dit alors que le régime est «coordonné» avec le Régime de rentes du Québec. Un RCR coordonné fixe un objectif de revenu de retraite (généralement 70 %) en tenant compte du fait qu’une partie de ce revenu sera versée par le RRQ.

Pour mieux comprendre, quoi de mieux qu’un autre exemple? Mario est un technicien en administration de 61 ans. Son régime lui permet de prendre sa retraite cette année après 35 années de service. Le salaire admissible utilisé pour le calcul de sa retraite est de 40 000 $.
Rente payable avant 65 ans
35 années x 2 % de 40 000 $ = 28 000 $

Mais, à 65 ans, à cause du calcul de réduction pour la coordination avec le Régime de rentes du Québec, la rente d’employeur sera d’environ 23 000 $. De plus, il commencera à recevoir une rente du RRQ. Et, toujours à 65 ans, Mario pourra demander la pension de la Sécurité de la vieillesse du gouvernement fédéral. Il aura donc trois sources de revenus pour vivre pleinement sa retraite.

Que faut-il conclure?  Un régime à prestations déterminées permet de connaître à l’avance le revenu qu’on pourra tirer à la retraite et pour le reste de ses jours. C’est pourquoi on appelle cette rente une rente viagère (payable votre vie durant). Le paiement de la rente est garanti par le régime et la personne retraitée n’assume pas le risque. L'employeur est tenu d’assurer les revenus prévus à ses employés et il doit combler tout déficit de la caisse de retraite. Le risque pèse donc sur l'employeur. Dans un tel régime, il revient à l’employeur et au comité de retraite en se basant sur des évaluations actuarielles de s’assurer que le régime générera assez d’argent pour payer la pension des employés.

La cotisation est déterminée, le revenu de retraite ne l’est pas!

Les régimes complémentaires de retraite à cotisation déterminée sont de plus en plus présents dans le monde des régimes de retraite.  Dans ce type de régime, on précise dès le départ quelles seront les cotisations versées par l’employeur et par l’employé, s’il y a lieu. Les cotisations et les revenus de placement s’accumulent jusqu’à votre retraite. Le montant de revenu de retraite que vous toucherez dépendra donc de l’ensemble des cotisations et des rendements du régime. Ce montant est difficile à prévoir et n’est pas garanti parce qu’il dépend en grande partie des fluctuations des marchés financiers, tant avant la retraite qu’après. Il faut donc comprendre que les risques sont assumés par les participants et par les retraités. Mais, rassurez-vous, au Québec, Retraite Québec agit comme organisme de surveillance des régimes agréés.

Un exemple

Régime à cotisation déterminée

Salaire annuel 40 000 $
Pourcentage de cotisation 8 %
Part de l’employé 4 %
Part de l’employeur 4 %
Revenu de retraite L’employé ne le connaît pas à l’avance. Cela dépendra des sommes accumulées (cotisations et revenus de placement)

Que se passera-t-il à votre retraite? Le montant accumulé vous procurera un revenu de retraite versé jusqu’à votre décès, soit par l’intermédiaire d’un fonds de revenu viager (FRV) ou l’achat d’une rente viagère.

La valeur du régime de retraite est la valeur des cotisations versées plus les rendements obtenus des placements. Dans le cas d’un régime à prestations déterminées, il faut demander à un actuaire de calculer la valeur globale de la caisse de retraite.

Au cours des dernières années, certains employeurs ont souhaité convertir, totalement ou partiellement, les régimes à prestations déterminées en régime impliquant moins de risque à long terme. Ainsi, les régimes à cotisation déterminée sont devenus de plus en plus populaires. Par ailleurs, mentionnons qu’il existe également des formules souples et adaptées aux besoins des PME, comme le régime de retraite simplifié (RRS) qui permet aux petites entreprises d’offrir un véritable régime complémentaire de retraite. Pour en savoir plus, vous pouvez vous référer à notre article sur le sujet.

Deux régimes en un coup d’œil!

 

Régime à prestations déterminées

Régime à cotisation déterminée

Le régime versera une rente à l’employé  Oui Non. C’est à l’employé de gérer le portefeuille
Rente indexée? Oui ou non (selon les modalités du régime)  Non 
Choix des placements par l’employé  Non. Comité de retraite  Non. Comité de retraite
(Oui,dans le cas du RRS, selon certaines modalités). 
L’employeur ne verse qu’une cotisation  Non. L’employeur doit créer une caisse de retraite  Oui. L’employeur ne verse qu’une cotisation (habituellement un pourcentage du salaire)
 
Cotisation obligatoire de l’employé  Oui, selon les modalités du régime  Oui ou non, selon les modalités du régime 

À faire dès maintenant

Vous pouvez dès maintenant vérifier si vos sources de revenus à la retraite seront à la hauteur de vos rêves et de vos espoirs.

  • Demandez à votre employeur s’il existe une brochure d’information sur votre régime de retraite
  • Prenez le temps de consulter votre relevé personnel de régime de retraite
  • Vérifiez les sommes cotisées et le facteur d’équivalence sur votre relevé de cotisation de Revenu Canada. Si vous le pouvez, cotisez à votre REER.

Si vous avez des questions, communiquez avec une personne-ressource chez votre employeur. Si vous agissez dès maintenant, vous aurez une bien meilleure idée de votre niveau de vie à la retraite.

Pour en savoir plus...

Consultez le Guide de la planification financière de la retraite produit par Question Retraite.
Le site Internet de Retraite Québec - Capsules Flash Retraite

Ajouter le contenu de la page d'acceuil.


Partenaires

Page Facebook de Question Retraite Suivez Question Retraite sur Twitter